Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 16:15
Chers amis,
 
Nous arrivons au terme d’un quinquennat dont la médiocrité et l’inefficacité nous sont apparues comme une lente descente aux enfers.
Au-delà des difficultés qu’il ne sera pas parvenu à surmonter et de l’affaiblissement de l’autorité présidentielle, François Hollande a semé le doute dans l’esprit des Français sur la capacité de la France à redevenir un grand pays, une grande nation.
 
C’est pourquoi, avec François Fillon, 2017 doit être l’année de l’audace, du courage et des réformes nécessaires. La France est riche de sa culture, de son histoire mais aussi de sa créativité, de son mode de vie et de ses talents. Elle dispose des atouts et des moyens pour retrouver sa place de grande puissance qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être.
 
C’est le voeu que je formule pour notre pays pour cette nouvelle année.
 
Et à chacun d’entre vous, je présente mes meilleurs voeux de santé, de bonheur et de réussite.
 
Bien cordialement,
 
Axel Poniatowski
Président des Républicains du Val d’Oise

 

 

Partager cet article

Repost 0
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 15:06
14 Juillet, jour de fête nationale, jour de fête tout court. A la douceur d’un jour férié et aux tableaux féeriques des feux d’artifice a succédé l’horreur absolue. Cela faisait huit mois que nous vivions dans l’espoir, en fait l’illusion, que les attentats barbares étaient derrière nous et que les enseignements avaient été tirés et les mesures prises afin de nous éviter de revivre pareil traumatisme. Il n’en fut rien. A la déjà trop longue liste de victimes de ces barbares, se sont rajoutées 84 nouvelles victimes sans oublier les blessés et leurs proches dont la vie a basculé. Il n’y a pas de mot pour décrire l’indescriptible, mais notre émotion est là toute entière face à l’horreur d’un massacre aveugle, de plus le 14 juillet, jour de rassemblement autour des valeurs de notre République.
 
Face à une telle atrocité qui ravive des plaies non cicatrisées, le premier sentiment qui assaille est l’incompréhension, puis viennent la colère et parfois la haine. Incompréhension face à un si lourd bilan alors que nous sommes supposés être en état d’urgence, incompréhension face à la « simplicité » du mode opératoire qui laisse à penser que tout n’a pas été fait pour l’empêcher, colère face aux vies sacrifiées et au temps perdu mais aussi face aux déclarations des uns et des autres à qui l’on a juste envie de répondre : « qu’avez-vous fait depuis 18 mois !? » Enfin, colère face à la surenchère de discours et de coups de menton alors que, dans les faits, aucun enseignement n’a été tiré de nos drames.
 
Il y a effectivement un temps pour tout et le temps du deuil appelle dignité et respect. Pour autant, il ne doit pas être l’occasion, comme tente de le faire la gauche, de masquer les lacunes et le déni dont elle fait preuve face à la menace terroriste sans précédent que subit notre pays. La dignité ne doit pas empêcher de dénoncer les erreurs coupables et l’inertie mortelle. Elle ne doit pas être l’alibi pour justifier les belles paroles ou les pseudo-intentions belliqueuses. A force de dire que nous sommes en guerre sans en tirer les conséquences, à force de parler d’état d’urgence tout en autorisant les manifestations de casseurs, à force de dire que des monstres comme Abdeslam doivent rendre des comptes tout en dissertant sur son droit à la vie privée, nous nous affaiblissons toujours plus.
 
Ce ne sont plus de concepts dont nous avons besoin, mais d’actes en réponse à la gravité de la situation. Ce sont des mesures exceptionnelles touchant éventuellement à nos libertés individuelles qui doivent être prises, quitte à faire hurler la gauche bien-pensante. Ce ne sont malheureusement ni les réseaux sociaux, ni les bougies, ni les minutes de silence qui éradiqueront ce mal qui vient désormais de l’intérieur. Ces barbares retournent contre nous ce qui fait en principe notre force : la démocratie, l’état de droit, la justice, pour mieux nous affaiblir.
 
Si nous pensons qu’il s’agit vraiment d’une guerre et bien faisons-la, vraiment ! Finis les atermoiements sur la déchéance de nationalité, finies les leçons de morale sur l’injustice de la double peine. Tout récidiviste étranger doit être systématiquement reconduit à la frontière. Finies les accusations de racisme dès qu’il s’agit de nommer le mal : cet islamisme radical qui se développe et prospère allègrement avec la connivence d’un Etat si faible qu’il préfère fermer les yeux et s’abriter derrière le droit pour mieux justifier son inaction. Finie la sacro-sainte présomption d’innocence au bénéfice des individus fichés S qui les protège tant qu’ils n’ont encore commis aucun crime ! C’est au contraire une présomption de culpabilité qui devrait s’abattre sur eux.
 
Ce matin 20 juillet 2016 à 5h00 la prorogation de l’état d’urgence a été votée quasiment à l’unanimité par l’Assemblée nationale. Malheureusement toutes les propositions du groupe LR pour adapter l’état de droit à la situation terroriste que traverse le pays, ont été rejetées par le Gouvernement et les députés socialistes (même le simple contrôle d’identité par les forces de l’ordre sur la voie publique). A croire que les socialistes n’ont rien compris à la colère des Français et à la menace existante !!
 
Se lever contre tous ceux qui nient notre culture et notre mode de vie, combattre ceux qui n’hésitent pas à massacrer lâchement, ne se fait pas à moitié. Le 11 janvier, nous avions déjà dit qu’il y aurait un avant et un après. Il ne s’agissait une fois de plus malheureusement que de mots. Manuel Valls nous dit d’apprendre à vivre avec le terrorisme. Peut-être. Mais certainement pas en baissant la tête ! C’est dans l’épreuve que l’on reconnaît les grandes nations. C’est l’occasion de prouver que la France en fait partie.
 
Axel Poniatowski
     
 

Député et Président de la Fédération LR du 95

Partager cet article

Repost 0
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 13:51
Alors que les manifestations et les violences inouïes se succèdent au prétexte d’une loi travail qui n’a de travail que le nom, alors que les scènes de pillage et de guérilla urbaine s’enchaînent sans aucune consigne de fermeté du gouvernement vis-à-vis des casseurs, alors que les forces de l’ordre sont soumises à une tension extrême et sont à ce point peu soutenues par les pouvoirs publics qu’elles en viennent elles-mêmes à manifester leur désarroi, alors que le gouvernement tort le bras au Parlement sur la loi El Khomri en passant en force en usant de l’arme du 49.3 au mépris de tout débat démocratique, François Hollande s’invite sur les ondes afin de répéter son désormais célèbre « ça va mieux… »
 
Face à un décalage si énorme qu’il en est invraisemblable, on est en droit de se demander deux choses : soit François Hollande ne se rend pas compte de l’état de chaos dans lequel il a plongé la France et cela en dit long sur l’isolement d’un Président qui à force de vouloir faire la synthèse du tout et du rien se trouve à la tête d’un bateau ivre, sans cap ni boussole et qui prend l’eau de toutes parts. Ou alors, François Hollande pense vraiment que cela va mieux et cela relève alors de la pathologie politique d’une méthode Coué poussée à l’extrême qui fait dire au Président d’un Etat en faillite qu’il rouvre les vannes de la dépense publique avec de l’argent qu’il n’a pas tout en promettant des baisses d’impôts alors qu’il fait vivre aux classes moyennes un enfer fiscal depuis quatre ans !
 
Chaos également en ce qui concerne les positions françaises en matière de politique étrangère où la France, par maladresse, manque de rigueur ou pire, volontairement, n’a rien trouvé de mieux que de signer la convention de l’UNESCO laissant à penser que l’Esplanade des mosquées à Jérusalem était un territoire palestinien créant une tension supplémentaire dans un conflit sans fin. Sans parler de la nouvelle gifle que nous ont infligée les Américains en reportant sine die la conférence internationale qui devait se tenir à Paris à l’initiative de la France sur ce même conflit Israëlo/Palestinien.
 
Enfin que dire d’un Président et d’un gouvernement qui ont pu ne serait-ce qu’un instant envisager de soutenir l’organisation d’un concert de Black M, chanteur aux propos anti-français et antisémites, à l’occasion des commémorations de Verdun et insulter ainsi la mémoire de ceux qui sont tombés pour défendre un pays et une nation ? Honte à eux qui par ailleurs n’ont même pas eu le courage de leur position en rejetant la responsabilité sur le maire de Verdun alors que ces commémorations étaient coordonnées par l’Etat.
 
Chaos. C’est malheureusement le mot qui caractérise le mieux cette fin de quinquennat qui exige d’autant plus de sérieux et de responsabilité de la part de la droite et du centre afin de préparer l’alternance et donc de réussir la primaire. La situation l’exige, l’intérêt national le commande, à nous de prouver à travers cette primaire et en sachant nous rassembler derrière son vainqueur quel qu’il soit, que nous sommes capables tant sur le fond que sur la forme de préparer un autre avenir, sérieux, respectueux et ambitieux pour la France et les Français.
 
Axel Poniatowski
 
 

Député et Président de la Fédération LR du 95

Partager cet article

Repost 0
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 13:52
Le nouveau Comité départemental des Républicains du Val-d’Oise issu des élections internes du 30 janvier s’est réuni pour la première fois mercredi 17 février à Saint-Gratien.
La campagne interne a permis de démontrer la maturité démocratique de notre mouvement. Elle s’est parfaitement déroulée dans le cadre d’une compétition ouverte dans les différents collèges que sont les délégués de circonscription, les comités de circonscription, les membres du conseil national et les nouveaux adhérents.
Je ne peux que me féliciter de la façon dont se sont déroulés cette campagne et le scrutin. Ils sont tous deux le signe d’une fédération volontaire, mobilisée et respectueuse.
A l’occasion de notre premier comité départemental, j’ai donc présenté, en tant que Président de la fédération, l’organisation que je souhaitais donner aux Républicains du Val-d’Oise ainsi que l’organigramme y correspondant, consultable sur ce LIEN
 
Comme vous le savez, je souhaite que notre fédération soit une fédération structurée en pôles opérationnels avec des objectifs de résultats concrets afin d’asseoir encore un peu plus notre présence et nos idées dans le département.
J’ai donc identifié les pôles suivants :
- Finances/Trésorerie
- Communication/riposte
- Investitures
- Socio-professionnel
- Coaching/alternance
- Opérations/adhésions
- Parité hommes/femmes
- Évènementiel
- Débats
- Projets.
L’ensemble de ces pôles opérationnels sont constitués de binômes. Ces binômes ainsi que les délégués de circonscription, les chargés de mission dans les circonscriptions et les membres de droit constituent la Commission Exécutive de notre fédération. Je la réunirai toutes les six semaines afin d’arrêter les choix stratégiques de notre action.
Je tiens particulièrement à saluer la vitalité de notre fédération qui, forte de personnalités renouvelées, notamment en ce qui concerne les délégués de circonscription, et de personnalités d’expérience, peut nourrir de grandes ambitions, le tout placé sous le signe de la convivialité et de l’union.
C’est d’ailleurs par ce message que j’ai souhaité clôturer notre comité départemental, en rappelant avec force ma conviction profonde que les primaires qui se profilent seront une formidable rampe de lancement pour le candidat de la droite et du centre, à condition que nous sachions la mener de manière respectueuse et qu’au lendemain du 27 novembre nous soyons comme un seul homme derrière celui ou celle qui aura été désigné.
Notre victoire aux élections régionales aura contribué à souder plus encore notre fédération. Il est vital que cet esprit perdure. Je sais pouvoir compter sur chacun pour y veiller mais j’en serai le garant moi-même personnellement.
Je me félicite que Les Républicains du Val-d’Oise soient organisés pour préparer la fin du quinquennat de François Hollande et surtout pour garantir l’alternance en 2017 ! Après les élections municipales, départementales, régionales, il est temps de terminer le travail avec les élections présidentielles et les législatives. Verdict dans 14 mois…

 

Axel Poniatowski
 

Député et Président de la Fédération LR du 95

Partager cet article

Repost 0
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 09:50
Edwina Manika, 26 ans, a été nommée samedi à la tête des Jeunes Républicains qui regroupent les militants LR du département entre 18 et 31 ans.
ARTICLE DU PARISIEN 95 (11/02/2016)

ARTICLE DU PARISIEN 95 (11/02/2016)

Partager cet article

Repost 0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 09:41
Voici la liste des élus délégués de la fédération du Val d'Oise au Conseil national de Les Républicains. Il y avait 12 places pour 46 candidats :
Alexandre Pueyo (444 voix)
Xavier Péricat (427 voix)
Nicolas Flament (391 voix)
Emilie Ivandekics (371 voix)
Philippe Lemaire (363 voix)
Roland Chanudet (361 voix)
Nicole Lanaspre (346 voix)
Patrice Robin (323 voix)
Mathieu Ruellan (304 voix)

Fatima Amarir (296 voix)
Philippe Debruyne (268 voix)
Veronique Petit (265 voix)
 
  • Morgan Touboul a été élu délégué de la 2ème circonscription du Val d'Oise (pour Cergy sud)
  • Robert Erpelding a été élu délégué de la 10ème circonscription du Val d'Oise (pour Cergy nord)
Et félicitations à tous les élus des comités de circonscription.
Résultats des élections internes 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Les Républicains Cergy - dans Fédération du Val dOise Articles de presse
commenter cet article
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 09:51
Aux adhérents :
 
C'est aujourd'hui que vous êtes appelés à voter pour renouveler nos instances internes.
2ème circo : le bureau de vote sera ouvert à la Maison de L'Isle-Adam - avenue de l'Abbé Breuil. Si une présentation des candidats aura lieu de 14h00 à 14h15 vous pourrez voter jusqu'à 18h00.
10ème circo : Le bureau de vote sera ouvert à la Mairie de Vauréal - 1 place du coeur battant. Ouverture de 14h00 à 18h00.
 
Attention vous devez cocher vos candidats et non rayer ou raturer les bulletins (sinon ils seront "nuls").
On vote aujourd'hui !

Partager cet article

Repost 0
Published by Les Républicains Cergy - dans Articles de presse Fédération du Val dOise
commenter cet article

Nous contacter

Alexandre PUEYO

Conseiller départemental de Cergy 2

Responsable des Républicains-Cergy

 

Me suivre sur :

www.alexandre-pueyo.fr

Profil Facebook : pueyoalex

Page Facebook : pueyoalexandre

Twitter : @alexandrepueyo

 

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Page "Les Républicains - 10ème circonscription du Val d'Oise"

Recherche