Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 20:17

« En matière de fiscalité, on est allés trop loin ».

C’est ce que disait la candidate PS à la mairie de Paris fin septembre. On ne sait toujours pas si elle faisait allusion aux 30 milliards d’euros d’impôts supplémentaires votés en 2012 ou si elle pensait aux 4 milliards d’euros en moins pour les salariés qui ont travaillé des heures supplémentaires. On ne sait pas davantage si elle évoquait les 61 € par collégien, 153 € par lycéen, 183 € par étudiant que les familles devront payer en impôt. La justice sociale n’a jamais été aussi efficace en France : désormais 1 million de Français modestes paient également l’impôt. C’est le cas de nombreux Cergyssois qui pourtant n’ont pas vu leur salaire augmenter !

Le Maire de Cergy fait feu de tout bois. Il se dit depuis quelques jours l’apôtre du rassemblement républicain solidaire, rien que ça ! Nous sommes sauvés.

Il rassemble en effet…En 6 ans les impôts locaux prélevés par la ville sur le budget des Cergyssois ont bondi de 20% (25.2M€ en 2007, 30.2M€ en 2012).

En bon républicain, il écoute. Pour répondre au mécontentement des habitants qui voient les bennes à ordures déborder ou qui souffrent de problèmes récurrent de chauffage, en 2013 il augmente la Taxe d'Enlèvements des Ordures Ménagères de 5% à 7% et la Taxe Locale d’Electricité de 6%.

En termes de solidarité il s’y connait. Depuis janvier les tarifs municipaux ont grimpé, même pour les plus modestes : +4% pour les Accueils périscolaire, +4% pour les Accueils de loisir, +4% pour la restauration scolaire, +4% pour les Ateliers du soir.

Le Maire de Cergy n’a rien à envier à ses collègues parisiens en termes d’inventivité fiscale. Et les Cergyssois peuvent s’en exaspérer à juste titre quand ils observent ses dépenses futiles.

 

 

Thierry Sibieude

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP Cergy - dans Vie municipale
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 17:10
Pas de Service Minimum d’Accueil à Cergy :
Comme d’habitude les parents se débrouilleront seuls


rythmes-vignette.jpg Les parents cergyssois ont été informés depuis vendredi dernier qu’il n’y   aura pas de Service Minimum d’Accueil lors de la grève des enseignants du jeudi 14 novembre.

Outre le fait que les enseignants ne veulent pas de cette réforme des rythmes scolaires imposée, précipitée et mal financée, il me semble dommage qu’une ville de presque 60 000 habitants ne veuillent pas, pour des raisons purement politiciennes, prévoir un dispositif de prise en charge des enfants permettant aux familles notamment les plus modestes de faire face.

 

La loi sur le service minimum d'accueil dans les établissements scolaires date de 2007. Elle impose la mise en place d'un service d'accueil dès lors qu'il y a plus de 25 % d'enseignants en grève dans l'école. Les mairies doivent donc déployer du personnel, afin d'assurer la garde des enfants lors des grèves des fonctionnaires de l'éducation nationale.
Il est d’autant plus incompréhensible que la mairie ne prévoit pas ce type de dispositif, qu’elle serait défrayée par l'État qui verse à la municipalité, une indemnité financée par les retenues sur salaire du personnel en grève. De plus, c’est l'État, et non le maire, qui endosse la responsabilité administrative et pénale de l'accueil.

Comment feront les familles qui n’ont pas d’autres possibilités, qui ne peuvent ni compter sur leur famille, ni sur leur capacité financière ?

Comme souvent, après les beaux discours de solidarité, le Maire de Cergy ne fait rien pour les parents les plus en difficultés, surtout dans un climat professionnel compliqué. Le Maire aurait du mettre en place ce "service minimum".


Alexandre Pueyo
Responsable UMP de Cergy

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP Cergy - dans Vie municipale
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 11:49

11-nov-cergy-bis.jpg

Monument aux morts - Place de la République

 

11-nov-cergy.jpg

Cimetière de Cergy - Dépot de la gerbe du Député Axel Poniatowski par Thierry Sibieude (Conseiller Général de Cergy)

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP Cergy - dans Vie municipale
commenter cet article
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 19:50

Mardi 12 novembre 2013 à 20h00.

Entrée libre et gratuite.

Grand Amphithéâtre de l'ESSEC

 

" N’y a-t-il pas attribut plus important pour l’homme politique que sa voix ? Au sein d’une discipline distendue entre forme et fond dans un rapport inégalitaire tel que fond sans forme ne gagne jamais, tandis que forme sans fond garde toutes ses chances, elle semble à elle seule capable de récolter des voix.

Or, ce qui frappe d’abord et avant tout chez François Baroin, c’est justement sa voix, grave et posée. Atout qui en fait un interlocuteur privilégié pour une assistance jeune et avide d’avis sur les problèmes les plus complexes que connaît la France. 
Ancien ministre du Budget et de l’Économie et des Finances de Nicolas Sarkozy, il pourra, au cours de ce débat, faire part de ses prospectives sur l’avenir de l’économie française, sur ses atouts à renforcer et ses faiblesses à enrayer.
Actuel maire de Troyes, il sera en mesure de nous apporter sa vision des élections municipales à venir et de leur enjeu pour le parti majeur de l’opposition, et pour la France.
Soutien de François Fillon pour la présidence de l’UMP, alors qu’on le réputait proche des « mousquetaires de l’UMP » et notamment de Jean-François Copé, sa voix de velours pourra, enfin, mettre la lumière sur sa vision de l’avenir de la droite en ces temps troublés de crise structurelle.

Journaliste politique à Europe 1 pendant cinq ans, avocat, député de la 3e circonscription de l’Aube, porte-parole de Jacques Chirac, Alain Juppé et François Fillon au cours de sa carrière avant d’obtenir les portefeuilles ministériels que l’on sait, François Baroin semble avoir su exploiter le potentiel exceptionnel de sa voix, naturellement prise au sérieux, tout au long de sa carrière. Est-ce donc un hasard si, en ces temps où les Français n’ont jamais été aussi dégoûtés du spectre politique, M. Baroin fait partie du trio de tête des personnalités politiques françaises les plus populaires. Cependant, le limiter à cette prédisposition naturelle serait une injure. Sa riche expérience au gouvernement, son sang-froid et son calme affichés et transmis, mais aussi une réserve rare vis-à-vis du pouvoir et du prestige personnel malgré son jeune âge politique pourraient faire de lui l’un des prophètes attendus, espérés plutôt, d’une droite « sérieuse », qui serait préoccupée en premier lieu de l’avenir de la France. 

Nous espérons donc qu’au cours de ce débat, François Baroin nous démontrera ce fait : qu’un beau parleur peut tout aussi bien dispenser, sous couvert de belles paroles, matière à réflexion et des idées de fond à ses auditeurs.

Comme à chaque fois, vous pouvez nous envoyer vos questions pour la préparation du débat et les poser aux invités à l'adresse suivante : lesmardis.essec@gmail.com"

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP Cergy - dans Informations Locales
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 19:10

La cérémonie se déroulera le lundi 11 novembre 2013 à Cergy Village

 

8h45
Commémoration inter-religieuse à la Mairie du Village

 

9h45
Mairie du village, place de la Libération
- Réunion des participants
- Mise en place du cortège

Place de la République
- Dépôts de gerbes au Monument aux Morts

- Minute de silence et Marseillaise


10h30

 Cimetière

- Allocution du Président de l’Amicale des Anciens Combattants et Victimes de guerre
- Lecture par le Maire de Cergy du message du Secrétaire d’Etat aux anciens combattants et victimes de guerre
- Dépôts de gerbes au Monument aux Morts
- Appel des Morts
- Minute de silence et Marseillaise

 

10h30

Ecole du Village
Vin d’honneur

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP Cergy - dans Vie municipale
commenter cet article
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 17:29

inscription.jpg

> Quelles sont les conditions pour s'inscrire ?

Vous pouvez voter si vous remplissez les conditions suivantes :

  • Être âgé d'au moins 18 ans la veille du 1er tour de scrutin ;
  • Être de nationalité française (les citoyens européens résidant en France peuvent s'inscrire sur les listes complémentaires mais seulement pour participer aux élections municipales et/ou européennes) ;
  • Jouir de vos droits civils et politiques.

> Quand s'inscrire ?

L’inscription doit impérativement avoir lieu au plus tard le 31 décembre de l’année en cours.

Deux façons de s’inscrire : sur Internet ou en mairie.

> Inscription en ligne avec mon.service-public.fr

Vous pouvez vous inscrire sur les listes électorales par Internet avec  www.mon.service-public.fr.  L'inscription est plus simple, plus rapide et sans perte de temps car elle évite un déplacement en mairie.

La démarche à suivre est très simple, gratuite et entièrement sécurisée :

  • Il suffit de créer son compte en quelques clics sur mon.service-public.fr.
  • Vous pourrez ensuite accéder à "Inscription sur les listes électorales" et remplir le formulaire.

Afin de procéder à l'inscription sur les listes électorales, il est nécessaire de numériser les pièces justificatives suivantes :

  • Un titre d’identité en cours de validité : carte nationale d'identité ou passeport en cours de validité ou périmés depuis moins d'un an
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois établi à vos noms et prénoms, de préférence facture d'électricité, de gaz ou de téléphone ou portable.

> Inscription en mairie de Cergy

  • Vous pouvez vous inscrire toute l’année aux heures d’ouverture de la mairie.
  • Pour les personnes ne pouvant se déplacer  (notamment les malades, personnes handicapés, Français établis à l’étranger), les demandes d’inscription peuvent être effectuées par correspondance, de préférence sous pli recommandé (joindre un certificat d’immatriculation délivré par le consulat si vous êtes Français établi à l’étranger).
  • Les demandes peuvent également être déposées par un tiers dûment mandaté avec les mêmes pièces justificatives.

Pièces à apporter en mairie :

  • Carte nationale d’identité ou passeport en cours de validité ou périmés depuis moins d’un an. (A défaut d’un tel document, l’intéressé peut produire un certificat de nationalité délivré par le greffe du tribunal d’instance du domicile et une pièce d'identité telle que le permis de conduire
  • Justificatif de domicile de moins de 3 mois établi à vos nom et prénom, de préférence facture d'électricité, de gaz ou de téléphone fixe ou portable

> Modalités concernant l’inscription d’office des personnes âgées de dix-huit ans.

L’I.N.S.E.E. (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) transmet chaque année une liste nominative de personnes qui atteignent l’âge de dix-huit ans, susceptibles de remplir les conditions pour être électeurs. La mairie transmet un questionnaire à ces personnes, qui devront le retourner accompagné des mêmes pièces justificatives (pièce d'identité et justificatif de domicile) et d'une copie du livret de famille.

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP Cergy - dans Vie municipale
commenter cet article
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 11:49

Du jamais vu !

 

Non content des 60 milliards d’euros d’impôts supplémentaires déjà imposés aux Français, le budget 2014 tourne au véritable concours Lépine de création de nouvelles taxes ou nouveaux prélèvements. PEL, PEA, assurance-vie, boissons énergisantes, quotient familial, impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés, fiscalisation des complémentaires santé, des heures supplémentaires, des frais de scolarité, de la majoration des retraites pour les parents de famille nombreuse, l’augmentation des droits de mutation, des cotisations retraite, des charges patronales, des charges salariales, Eco-taxe, sans parler bien sur de l’augmentation de la TVA à venir. Tout y passe !

 

Et que dire de ce désormais principe de rétroactivité ? Aujourd’hui, plus personne n’est à l’abri de voir ses impôts augmenter y compris pour les années passées. Non seulement cette méthode totalement déloyale piège les épargnants et les investisseurs, mais elle est dévastatrice en termes de lisibilité, conduisant tout acteur économique, citoyen comme entreprise, à prendre le moindre risque pour ses investissements. Tout le contraire de ce dont notre pays a besoin.

 

On peut par ailleurs s’interroger sur la cohérence de cette politique fiscale avec un gouvernement qui vous dit le matin qu’il faut faire plus de logements et qui l’après midi fiscalise les PEL ou abaisse le taux du livret A ou qui dit vouloir inciter les épargnants à investir dans les PME françaises pour dans la foulée taxer rétroactivement les PEA. Tout cela n’a pas de sens.

 

Au-delà du risque de mettre la France à feu et à sang, d’assommer un peu plus des classes moyennes qui luttent contre le déclassement et des classes populaires qui ne s’en sortent déjà plus, ce Gouvernement à bout de souffle est tout simplement en train de mettre la France à genoux.

 

A force d’impréparation, d’amateurisme ou plus grave, faute de courage et d’imagination, le Gouvernement asphyxie notre pays. Toujours en prise avec une idéologie dépassée selon laquelle c’est en dépensant toujours plus que la croissance reviendra comme par magie, la gauche fait décrocher notre pays et les Français avec.

 

Alors que les nouvelles taxes pleuvent, où sont les économies ? Où sont les propositions de baisse de la dépense publique ? Le Gouvernement était prêt à taxer les petits épargnants, pour, officiellement, combler le trou de la sécurité sociale. Mais pour combler durablement, encore faut-il arrêter la fuite ! Or, les comptes de la sécurité sociale sont un véritable tonneau des Danaïdes qui pour être réformé suppose de regarder la réalité en face.

 

Le Gouvernement n’a cessé de déclarer ce week-end qu’il avait entendu les préoccupations des Français. Venant de ceux qui parlaient d’overdose fiscale et de pause fiscale, on peut en douter.

 

Le climat quasi-insurrectionnel, lui, est bien réel.

 

Axel Poniatowski

Député

Président de la Fédération

Partager cet article

Repost 0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 10:38

 

Le patron de l'UMP 95 affirme que l'agglo basculera à droite en mars prochain.

Il en est convaincu et le clame haut et fort : en mars 2014, l’agglomération cergypontaine passera à droite après 25 ans de règne de la gauche. Le pronostic est signé Axel Poniatowski, le patron de l’Ump Val-d’Oise.

Pour Axel Poniatowski, aucun doute : Cergy-Pontoise va basculer à droite après 25 ans de règne de la gauche.

Selon le député-maire de L’Isle-Adam, la cuirasse de la gauche va commencer à se lézarder du côté de Cergy avant de finir par imploser sous les coups de boutoir portés par la droite dans les autres villes de l’ex-Ville nouvelle. «Ma certitude est que toute l’agglo de Cergy-Pontoise va basculer à commencer par Cergy. Thierry Sibieude a été battu de 400 voix en 2008, cette fois, c’est son heure, c’est une évidence. Nous allons aussi l’emporter à Vauréal, Jouy-le- Moutier, Courdimanche et Éragny-sur-Oise». Une victoire annoncée qui, selon le député, tient en deux explications : d’abord, un contexte national défavorable à la gauche, ensuite, un ras-le-bol des Cergypontains face à la politique menée par la gauche.

«On va gagner pour une question d’environnement national. La victoire, c’est la mobilisation de son camp. À droite, nous serons mobilisés. À gauche, il y aura une formidable abstention. La très grande majorité des Cergypontains veut changer le système qui est en place, un système qui ne marche plus. Ils ne veulent plus de cette évolution de l’urbanisme, ils ne veulent pas d’une évolution à la Cergy-le-Haut. La Ville nouvelle était quelque chose de formidable, depuis dix ans, elle évolue mal. Ça doit changer».

 

Lire l'article sur le site www.gazettevaldoise.fr

Partager cet article

Repost 0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 09:15

Valérie Pécresse soutient Thierry Sibieude.



 

Thierry Sibieude ne ménage pas sa peine. À six mois des élections municipales de mars 2014, le candidat Udi de la droite et du centre qui portera les couleurs de l’Ump a reçu lundi matin le soutien de Valérie Pécresse, l’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur du gouvernement Fillon. L’Yvelinoise est arrivée par le Rer A avant d’animer une table ronde consacrée aux dysfonctionnements de la ligne ainsi qu’au développement économique et à l’enseignement supérieur. «Thierry est un vieil ami, c’est l’homme de la situation. Il a la compétence et la connaissance de Cergy qu’il habite depuis très longtemps. Il est ancré dans ce territoire, a assuré Valérie Pécresse. Il peut apporter une vision nouvelle pour Cergy en ce qui concerne la jeunesse et l’emploi. Il y a un problème de développement économique sur cette ville et Thierry peut donner un nouveau coup de booster. Cergy a besoin d’un nouveau souffle à l’image de son centre commercial hors d’âge». Et Thierry Sibieude aurait-il un défaut parmi toutes ses nombreuses qualités ? «Son seul défaut, c’est qu’il est à l’Udi mais personne n’est parfait».

 

Jérôme Cavaretta

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP Cergy - dans Articles de presse
commenter cet article
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 17:27
Valérie Pécresse est venue soutenir, lundi, Thierry Sibieude le candidat (UDI-UMP) aux municipales à Cergy. Ils ont effectué ensemble un tour du Grand centre. « Cergy a besoin d'un nouveau souffle », estime l’ex ministre du Budget et chef de file de l’UMP au Conseil régional.
 
 « Thierry n’est pas un candidat de hasard, il connaît sa ville et la sert depuis longtemps. Il peut apporter une vision nouvelle pour Cergy. Il va redonner à Cergy son dynamisme et son identité », assure Valérie Pécresse qui a marché ce lundi matin avec le candidat UMP dans le Grand Centre après être arrivée par le RER A. Après sa promenade matinale, elle livre un constat sans appel sur l’urbanisme du Grand Centre. « Il faut reconstruire la ville. J’ai vu aujourd’hui des immeubles en déshérence, des espaces publics dégradés, des centres commerciaux hors d’âge ».
 
Valérie Pécresse ne mâche pas ses mots, comme si c’était elle la candidate aux municipales. Il faut dire qu’elle est aussi en campagne. Son combat politique à elle : les élections régionales de 2015. Et « Cergy est un enjeu majeur en Ile-de-France », lance t’elle. 
 
Derrière l’enjeu des municipales se joue le basculement politique de la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise aujourd’hui présidée par le socialiste Dominique Lefebvre. Pour l’ex ministre, les destins de Cergy et de l’agglomération sont liés. « Les anciennes villes nouvelles vont devoir trouver leur nouvel élan dans le cadre du Grand Paris et je comprends que les cergyssois aient une inquiétude car Cergy ne s’est pas inscrite dans le Grand Paris, décoche Pécresse. Heureusement, il y a aujourd'hui le projet de Confluence porté par les élus des Yvelines et du département du Val d'Oise ». Le président divers droite du Conseil général, qui a rejoint le candidat et l’ancienne ministre du Budget en fin de visite, acquiesce. « Nous essayons de travailler à l’intérêt général notamment dans le cadre de la Confluence. Pour les autres dossiers c’est toujours un peu compliqué. Avec d’autres collectivités, on avance plus facilement », affirme Arnaud Bazin.

Et la chef de file de l’UMP au Conseil régional d'Ile de France de montrer du doigt le développement économique de l’agglomération : « En Ile de France, on regroupe aujourd’hui les entreprises par filières, comme sur Plaine commune (93) avec les métiers de la création, Cergy n'a pas réussi à le faire ».

« Nous travaillerons sur les filières du véhicule électrique, des énergies renouvelables, annonce Thierry Sibieude. Je crois aussi beaucoup à l’innovation sociale, c’est un secteur porteur d’emplois et de dynamisme. La réalisation d’un Palais des congrès nous permettra de structurer les choses ». 
 
Valérie Pécresse opine du chef. « Thierry est un vieil ami. Je me suis inspiré de son programme à L’Essec, Une grande école pourquoi pas moi !, pour lancer Les Cordées de la Réussite », raconte Valérie Pécresse qui avait créé ce dispositif en 2008, lorsqu’elle était ministre de l’Enseignement supérieur.
 
Valérie Pécresse sera ce week-end à Sarcelles pour soutenir le candidat UMP aux municipales, Marc Sonnet. Elle viendra parler formation professionnelle, autre thématique régionale. Prochainement, elle ira à Argenteuil pour accompagner la candidature de Georges Mothron. « La longue marche des régionales commence avec les municipales », souffle Valérie Pécresse à Thierry Sibieude. 
 
 
« Je n'ai jamais fait d'alliance avec le FN et je n’en ferai jamais »

Thierry Sibieude répond à Jean-Paul Jeandon, candidat PS, qui déclarait vendredi soir que « la droite se rapproche de plus en plus de l’extrême droite ».
 
 « Je n'ai jamais fait d'alliance avec le FN et je n’en ferai jamais, réagit Thierry Sibieude. C'est une vieille ficelle. Avant, il disait que j'étais Sarkozy. Ils sont prêts à tout ! Jeandon, Lefebvre ou Motyl ce sont les mêmes personnes, les mêmes méthodes, le même système depuis 20 ans ».
 
Quant au ralliement à la liste Jeandon de l’ancienne tête de liste du Modem aux municipales de 2008, Thierry Sibieude déclare pour tout commentaire, « nous aurons deux ou trois MoDem sur la liste. Normal, le MoDem se rapproche de l’UDI ». 
 
« Régis Litzelmann est seul et il part sans personne de sa liste », affirme, de son côté, Pierre Vérot du MoDem. « Nous soutenons Thierry et la crédibilité de son projet, il est le candidat le plus proche du centre et d'une logique non sectaire ». Pierre Vérot qui s'attire les foudres de la fédération du MoDem Val d'Oise. "Il va recevoir une lettre de notre président. Il brouille le message. L'équipe locale du MoDem n'a pas fait le choix de Thierry Sibieude", précise Nathalie Elimas, porte parole du MoDem 95

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP Cergy - dans Articles de presse
commenter cet article

Nous contacter

Alexandre PUEYO

Conseiller départemental de Cergy 2

Responsable des Républicains-Cergy

 

Me suivre sur :

www.alexandre-pueyo.fr

Profil Facebook : pueyoalex

Page Facebook : pueyoalexandre

Twitter : @alexandrepueyo

 

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Page "Les Républicains - 10ème circonscription du Val d'Oise"

Recherche