Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 09:55
Article du Parisien Val d'Oise (24/02/2015)

Article du Parisien Val d'Oise (24/02/2015)

Partager cet article

Repost 0
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 17:02
L'UVO lance sa campagne numérique

Partager cet article

Repost 0
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 19:22
Nicolas Sarkozy invité d'Europe 1 le jeudi 19 février

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP Cergy - dans UMP nationale
commenter cet article
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 14:18
Le feu couvait depuis longtemps. L’actualité dramatique du début d’année a détourné l’attention du mal qui ronge la gauche depuis des mois voire des années. La gauche ? Non, les gauches. Qu’il s’agisse de postures politiciennes en vue du congrès du PS, de la volonté d’exister en tant que courant comme aiment à se présenter les désormais célèbres frondeurs, ou qu’il s’agisse tout simplement d’un « sauve-qui-peut » de la part de députés socialistes qui sentent se rapprocher la sanction du peuple, bien peu de choses semblent réunir cette gauche émiettée, à part peut-être le laxisme de Mme Taubira.
 
L’utilisation du 49.3 est un aveu d’échec cuisant pour Manuel Valls. C’est reconnaître, officialiser même, qu’il n’a plus de majorité à l’Assemblée nationale. C’est reconnaître son impuissance à convaincre son propre camp et en être réduit à imposer un texte à la Représentation nationale qui majoritairement n’en veut pas. Au-delà de la gauche, c’est un échec personnel pour le Premier Ministre qui jusqu’à présent pensait que les gros bras et coups de menton suffiraient à faire rentrer les récalcitrants dans le rang. Présomptueux et orgueilleux. Deux péchés en réalité mortifères pour l’autorité du Premier Ministre.
 
Il se croyait fort, ses troupes lui ont prouvé qu’il était faible.
 
Et la droite dans tout ça ? Soyons clairs, la loi Macron n’est pas la pire loi de la gauche. Certaines dispositions en soi ne sont pas choquantes. Mais faire croire que cette loi est suffisante et répond aux difficultés économiques et structurelles de la France est un leurre. Faire croire aux Français qu’avec cette loi la France se dote des outils pour juguler le chômage de masse est une escroquerie. Le cautionner en votant ce texte aurait été irresponsable voire dangereux car aurait laissé entendre que nous nous contentons de ces quelques mesures alors que la France a besoin d’une thérapie de choc !
 
Il était de notre responsabilité de ne pas voter ce texte, de même qu’il est de notre responsabilité de voter la motion de censure contre le Gouvernement afin de marquer non seulement notre désapprobation mais également notre exaspération devant la situation dans laquelle la gauche a plongé notre pays. Qu’a-t-elle fait depuis deux ans et demi ? Pas besoin de faire de la littérature, les chiffres parlent malheureusement d’eux-mêmes : un demi million de chômeurs supplémentaires, portant le chômage de masse en France à plus de 3 millions et demi, une dette abyssale de 2 000 milliards d’euros, avoisinant les 100% du PIB, un matraquage fiscal sans précédent de 40 milliards d’euros d’impôts supplémentaires avec pour conséquence une baisse du pouvoir d’achat des Français de 1 500 € par an en moyenne, du jamais vu depuis 50 ans, une croissance atone alors que nos voisins connaissent la reprise, un déficit commercial de 5,8 milliards et des investissements, notamment de la part des collectivités locales qui sont asphyxiées, qui s’effondrent (-7,4%) et la liste n’est pas finie.
 
Alors oui, l’UMP non seulement est dans son rôle en refusant de rentrer dans le jeu de la médecine cosmétique mais c’est son devoir de s’opposer à une politique menée par la gauche qui au mieux ne fait que retarder les échéances, au pire fait s’accélérer le décrochage du pays.
 
Axel Poniatowski
Député et Président de la Fédération UMP du Val d'Oise
 

Partager cet article

Repost 0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 12:31
A cinq semaines du premier tour du scrutin (les 22 et 29 mars), tous les candidats se sont désormais déclarés en préfecture.
 
Le compteur s'est arrêté à 126 binômes de candidatures, hier, à 16 heures. Ultime limite du sixième jour de dépôt des candidatures aux élections départementales des 22 et 29 mars. Deux heures plus tard, dans le salon Monet au sous-sol de la préfecture à Cergy, il a été procédé au tirage au sort de l'ordre d'attribution des panneaux d'affichage électoraux à l'entrée des bureaux de vote.
 
Le canton de Sarcelles très convoité. C'est donc une moyenne exacte de six candidats par cantons qui vont s'affronter dans les 21 que compte désormais le département depuis le redécoupage électoral (contre 39 cantons jusqu'à présent). C'est le canton de Sarcelles qui s'avère être le plus convoité, avec neuf binômes en lice. A l'inverse, dans le canton de Fosses, ils seront seulement quatre (deux à gauche, un à droite et un FN) à s'affronter.
 
La liste officielle validée aujourd'hui. Après avoir enregistré 111 candidatures la semaine dernière, hier, dans la dernière ligne droite, ce sont 15 candidats qui ont déposé leur dossier. La liste officielle de tous les binômes après un examen minutieux de chaque candidature par les services de la préfecture (504 noms avec ceux des remplaçants) sera officiellement validée aujourd'hui.
 
Des candidats FN partout. En attendant, contacté hier soir, Alexandre Simonnot, patron départemental du FN (le premier à avoir déposé sa candidature), souligne l'unité de son parti. « Les autres sont divisés, en particulier le PS », fait-il remarquer.
 
La gauche part divisée. Trois conseillers généraux sortants de gauche partent sans l'investiture du PS. Le président socialiste du groupe des élus de gauche au conseil général, Didier Arnal, à Sarcelles, Jean-Pierre Barentin (PS) à Taverny et Jackie Breton (DVG) à Vauréal. « Il n'y a pas de raison que l'échec du rassemblement à gauche soit plus imputé au PS qu'aux autres partis, se défendait hier soir Rachid Temal, patron du PS 95. Dès le début, le PC a dit qu'il ne conclurait pas d'accord avec nous pour des raisons nationales et les écologistes à cause d'EuropaCity. Nous le regrettons car nous avons toujours souhaité le rassemblement à gauche. »
 
« Mais nous soutenons des binômes dans 21 cantons, poursuit-il. Et il n'y aura pas seulement des socialistes, mais aussi des candidats divers gauche, des personnalités issues de la société civile et des écologistes. L'écologie ne se résume pas, d'ailleurs, seulement à Europe Ecologie-les Verts. La maire de Vauréal (NDLR : Sylvie Couchot), que nous soutenons, est d'ailleurs écologiste. La vraie question, c'est de demander aux électeurs quel est le seul vote qui permettra de dire non à la majorité sortante de droite et dont nous connaissons le bilan. Mais aussi qui sera capable de dire non au Front national. Ce vote sera celui pour le binôme soutenu par le parti socialiste. »
 
La droite très confiante. Pour Stéphanie Von Euw, porte-parole de l'UMP 95, le nombre « raisonnable » de binômes paraît « correspondre à une candidature de tous les partis » représentatifs. « Il faut se souvenir qu'aux législatives, nous étions parfois jusqu'à une vingtaine de candidats par circonscription ! » rappelle-t-elle. Selon l'UMP, « c'est plutôt une bonne chose d'avoir des adversaires divisés. Mais au-delà, ce qui est frappant, c'est que la gauche part perdante. Les investitures ont été compliquées, aucun ténor n'apparaît. On dirait que personne n'a envie d'être l'artisan de cette défaite. Et puis on voit bien à travers les différentes candidatures que le PS n'attire plus, tous ses alliés s'en détachent. » Stéphanie Von Euw assure qu'au contraire, à droite, " tout est bien huilé. C'est la première fois que nous investissons aussi tôt nos candidats. Cela montre notre volonté absolue d'ancrer le département à droite. "
 

Partager cet article

Repost 0
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 11:09
Chers Amis,

Je tiens à remercier ma famille politique pour la confiance unanime qu’elle m’a accordée cet après-midi en me désignant tête de liste des régionales en Ile-de-France. Cette investiture, qui marque l’unité de l’UMP, donne le coup d’envoi de l’alternance dans la région capitale.

 
Vous le savez tous, l’Ile-de-France est ma passion depuis maintenant 10 ans. Notre région a de formidables atouts mais elle est en panne, fracturée, polluée, source de toutes les inégalités. Les problèmes de transports, de logement, d’emploi, de formation et de vivre ensemble n’ont jamais été aussi aigus. Voilà le résultat de 17 ans de gestion socialiste, verte et communiste.
 
Nous devons lui redonner son attractivité et sa fierté pour relancer la croissance et l’emploi. Notre devoir est de réduire les inégalités et le sentiment d'abandon de certains habitants. Nous veillerons à renforcer la sécurité partout et pour tous. Je veux casser les ghettos qui cumulent aujourd’hui toutes les difficultés. Je souhaite redonner de la vitalité et de l'espoir à notre ruralité, qui a été la grande sacrifiée de la politique régionale. Je mettrai la réussite éducative au cœur de nos priorités car sans elle, il n’y a pas d'avenir pour nos jeunes.
 
Notre région est pleine de ressources, de talents inexploités, d’énergie. Je veux redonner à chacun l'envie de vivre et de s’installer en Ile-de-France.
 
Région et départements doivent travailler la main dans la main. Dans les jours qui viennent, vous me verrez donc aux côtés de nos candidats aux élections départementales qui participent, chacun à l'échelle de  leur territoire, à ce réveil de l’Ile-de-France, engagé aux dernières municipales.
 
Dans cette longue marche, je compte sur chacun d’entre vous et je vous invite à rejoindre mon comité de soutien Valérie Pécresse 2015 (www.jesoutiensvaleriepecresse.fr).
 
A très bientôt près de chez vous !
 
Valérie Pécresse
 

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP Cergy - dans Régionales 2015
commenter cet article
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 20:14
Départementales : Les enjeux d’un tout nouveau scrutin (Le Parisien)

Partager cet article

Repost 0
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 14:04
Après plus de 15 années passées à la tête de la Mairie de Cergy, le système mis en place par Dominique Lefebvre commence à se fissurer...
 
Après les articles du "Point" (mettant en cause sa gestion financière - lire ici) et de "Marianne" (concernant ses cumuls de revenus - consultez ici) parus cet été, c'est une nouvelle dénonciation qui vient ternir le bilan de Dominique Lefebvre, toujours président de l'agglomération de Cergy-Pontoise et député.
 
Un de ses ancien adjoint, Pierre Bouchacourt, qui fut très très proche de l'ancien maire (rappelons que l'épouse de Pierre Bouchacourt est la suppléante de Dominique Lefebvre) signe un article alarmant sur les pratiques clientélistes, pour satisfaire des communautés religieuses, qui ont cours au sein de la majorité socialiste cergyssoise.
 
En voici 2 extraits : 

Je repense au maire de la commune dont j'étais l'adjoint. Un homme cultivé, passé par une grande école de la République, plusieurs fois directeur de cabinet de ministres, très à cheval sur les principes républicains, premier à dénoncer le communautarisme, mais qui, comme beaucoup d'autres, n'a pas résisté dans sa gestion municipale au quotidien. Il a même eu comme principale fierté lors de son dernier mandat d'inaugurer en grande pompe une mosquée "où toutes les nationalités seraient représentées pour faire vivre un islam de la tolérance".

http://huff.to/1BMHEou

J'ai vu tout ça émerger, se transformer, j'ai vu les revendications évoluer, se radicaliser, les croyants sincères heureux de pouvoir prier dans leur nouvelle mosquée se faire doubler par des fondamentalistes, les tracts distribués dans la "mosquée pour un islam de la tolérance" qui appelaient au djihad. Et lorsque j'évoquais le problème, c'était "circulez, il n'y a rien à voir. Ma ville est une ville-monde, une ville de la tolérance. Une ville où chacun a sa place." Mais une ville où dans certains quartiers, une femme se met à porter le foulard, non pas par conviction mais pour être tranquille, une ville où après avoir construit une mosquée, on continue à immobiliser des salles municipales durant toute la période du ramadan. Qu'importe aux grands élus, ces quartiers, ils n'y vivent pas.

http://huff.to/1BMHEou

 
La lecture complète de sa tribune - que vous trouverez un cliquant sur ce lien - décrit parfaitement les errements de la gauche bien pensante qui, dans nos villes de banlieue, a oublié ses principes fondateurs pour mieux rester au pouvoir.
Domnique Lefebvre a donc fini par céder, pour flatter des communautés diverses sans chercher à les intégrer dans un projet commun et cela à des fins électorales.
Cergy mérite mieux que cela.
 
Est-ce vraiment une nouvelle pour nous ? Non, pas vraiment. Mais c'est une personne qui l'a vécu de l'intérieur qui le dit publiquement.
 
Cette tribune est courageuse, je salue son auteur.
 
Alexandre Pueyo
Candidat UMP-UVO sur le canton de Cergy 2
Responsable UMP de Cergy

Partager cet article

Repost 0
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 11:09
Le premier tract des candidats UMP sur Cergy 2
Le premier tract des candidats UMP sur Cergy 2

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP Cergy - dans Départementales 2015
commenter cet article
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 15:27

 

Cher(e)s ami(e)s,

Comme vous le savez, avec Monique Merizio et nos suppléants, Annie Lerique et Frederic Pain, nous sonmes les candidats de la majorité départementale UVO-UMP aux élections des 22 et 29 mars prochains.
Cette échéance est primordiale pour notre canton, nos villes, mais surtout pour nos concitoyens.

Le choix proposé aux habitants de Boisemont, Cergy, Eragny-sur-Oise, Jouy-le-Moutier et Neuville-sur-Oise sera clair.

  • D’un côté, la poursuite de l’action menée depuis 2008 : responsabilité financière, respects des engagements pris, politique de développement de nos territoires, une priorité donnée aux compétences obligatoires dans le seul souci du bien commun.

  • De l’autre, la remise en cause de tous les efforts accomplis : le conservatisme d’une gestion de gauche toujours plus dépensière, toujours moins efficace, des politiques et des débats idéologiques loin des réalités.

Tous les quatre, nous allons tout faire pour convaincre nos concitoyens de l’importance de cette élection et vous savez que nous mènerons cette campagne avec courage et détermination.

Nous avons pour cela besoin de votre aide, car l’efficacité a un coût. Et c’est pourquoi nous sollicitons votre participation au financement de cette campagne.
Le don que vous ferez ouvre droit à une réduction d’impôt de 66%. Il doit être adressé à notre mandataire financier, par chèque accompagné du bulletin à télécharger :

Madame Uma Sankar

20, rue de la Papeterie
9510 Eragny-sur-Oise

Votre aide sera une contribution essentielle à la victoire !

Avec mes vifs remerciements pour votre soutien !

 

Fidèlement.


Alexandre Pueyo

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP Cergy - dans Départementales 2015
commenter cet article

Nous contacter

Alexandre PUEYO

Conseiller départemental de Cergy 2

Responsable des Républicains-Cergy

 

Me suivre sur :

www.alexandre-pueyo.fr

Profil Facebook : pueyoalex

Page Facebook : pueyoalexandre

Twitter : @alexandrepueyo

 

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Page "Les Républicains - 10ème circonscription du Val d'Oise"

Recherche