Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 10:01

Tournant ou pas tournant politique, telle semble être la question qui taraude l'ensemble de classe politique et médiatique à la suite de la conférence de presse du Président de la République de la semaine dernière. Mais avant de se poser cette question, que faut-il retenir de cette fameuse conférence de presse et des objectifs affichés ?

 

Quatre points me semblent devoir être retenus :

 

  • Engager une politique économique favorable à l'offre et non à la demande, c'est-à-dire, enfin reconnaître que ce sont les entreprises qui créent de l'activité et de l'emploi. Cela doit passer par une baisse des charges qui pèsent sur leur compétitivité et sur le coût du travail.
  • Diminuer la dépense publique.
  • Simplifier le fonctionnement administratif et le millefeuille des collectivités locales.
  • Relancer le couple franco-allemand, moteur de la relance en Europe.

 

Je le dis tout de go, ces objectifs me vont bien. Cela fait déjà plusieurs mois que l'UMP conjure le gouvernement de changer de direction, au risque dans le cas contraire d'emmener notre pays droit dans le mur. La différence entre la gauche et nous, c'est que nous sommes cohérents. La gauche a torpillé toutes les réformes de Nicolas Sarkozy, non pas parce-qu'elles étaient mauvaises mais uniquement parce-qu'elles venaient de Nicolas Sarkozy. En ce qui me concerne, je pense que ce n'est pas parce-que nos idées se retrouvent dans la bouche de François Hollande qu'elles deviennent de facto mauvaises.

 

MAIS, et il y a un gros mais. Définir les objectifs et déclarer de bonnes intentions c'est bien, les réaliser et les mettre en œuvre, c'est mieux. Et là, malheureusement, le doute est toujours aussi grand. C'est d'ailleurs la méthode traditionnelle du Président de la République qui faisait dire à Martine Aubry il y a quelques temps déjà que « quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup ».

 

En ce qui concerne le calendrier d'abord. Oublié le choc de compétitivité et son urgence. La plupart des mesures seront entreprises (si elles le sont) d'ici 2017. On a connu plus précis. En ce qui concerne le financement ensuite. L'ensemble de ces promesses, auxquelles on doit ajouter celles qui ont été faites à Bruxelles, représente la bagatelle de 40 à 45 milliards d'euros par an de baisse des dépenses. Et pour le moment, le moins que l’on puisse dire, c’est que le Président est peu disert sur les économies qu’il compte faire.

 

Alors, je ferai mienne la formule de Jean-Pierre Raffarin : « chiche ! » Mais que le Président de la République ne s’y trompe pas. Si ces annonces ne relèvent que du pur calcul politique pour mieux brouiller les cartes, nous saurons le dénoncer et exiger du gouvernement qu’il applique ce qu’il a annoncé.

 

Vous l’aurez compris, cette nouvelle année se présente sous l’angle de l’exigence, de la vigilance et de la combativité. Je souhaite à cette occasion vous présenter à chacune et à chacun, ainsi qu’à ceux qui vous sont chers, tous mes meilleurs vœux pour cette année 2014.

 

Axel Poniatowski

Député et Président de la Fédération UMP du 95

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laurent Lesbats 21/01/2014 13:41


Enfin les paroles que la majorité des Françaises et des Français attendait. Mais peut-on y croire vraiment? Et quel temps perdu!

Nous contacter

Alexandre PUEYO

Conseiller départemental de Cergy 2

Responsable des Républicains-Cergy

 

Me suivre sur :

www.alexandre-pueyo.fr

Profil Facebook : pueyoalex

Page Facebook : pueyoalexandre

Twitter : @alexandrepueyo

 

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Page "Les Républicains - 10ème circonscription du Val d'Oise"

Recherche