Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 10:50

La pause estivale s’achève sur une note de conjoncture économique un peu plus optimiste, pouvant laisser à penser que la France est sur le bon chemin. Malheureusement, derrière quelques chiffres encourageants liés au seul ricochet de la légère reprise mondiale, se cache une réalité plus complexe, résultat des choix à contre-courant opérés par le Gouvernement. Trois dossiers de rentrée en sont la meilleure illustration.

 

Le feuilleton de l’été entre Mme Taubira et M. Valls aura finalement tourné à l’avantage de la ministre de la Justice qui n’aura cessé de déclarer qu’elle voulait « pulvériser la logique du tout carcéral » et qui créée une peine de probation visant à éviter la prison pour les auteurs de délits pouvant aller jusqu’à 5 ans d’emprisonnement, ce qui englobe toutes les violences volontaires ou encore les violences sexuelles par exemple, sans parler de la suppression des peines planchers.

 

Le dogmatisme l’aura donc emporté, envoyant un message laxiste en matière de sécurité, alors même que les chiffres de la sécurité ne sont pas bons, en témoigne l’augmentation des cambriolages dont un certain nombre d’entre vous ou de vos proches auront peut-être été victimes durant les vacances.

 

Dans la foulée, le Gouvernement, fidèle au registre de la boîte à outils, nous présente une réforme des retraites qui n’a de réforme que le nom, ne touchant ni aux régimes spéciaux ni à l’âge légal de la retraite et prenant ainsi le risque de ne pas assurer la pérennité de notre système par répartition car tel est bien l’enjeu aujourd’hui.

En revanche, elle est l’occasion d’une nouvelle hausse d’impôts.

 

Enfin, que dire de la guérilla morale que semble vouloir mener le Président de la République en Syrie, sans vote du Parlement français, en infraction au droit international, en isolant la France, sans objectif clair et en prenant le risque de déstabiliser une région qui est une véritable poudrière dans laquelle notre pays n’a aucun intérêt stratégique?

 

La France n’a pas les moyens de ces politiques à contre-courant de tout bon sens. Pendant ce temps-là, nos voisins, eux, engagent les réformes structurelles nécessaires et la France continue de perdre en compétitivité, passant de la 21ème à la 23ème place en un an selon le dernier classement du World Economic Forum paru le 4 septembre.

 

 

Axel PONIATOWSKI

Député du Val d'Oise

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nous contacter

Alexandre PUEYO

Conseiller départemental de Cergy 2

Responsable des Républicains-Cergy

 

Me suivre sur :

www.alexandre-pueyo.fr

Profil Facebook : pueyoalex

Page Facebook : pueyoalexandre

Twitter : @alexandrepueyo

 

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Page "Les Républicains - 10ème circonscription du Val d'Oise"

Recherche