Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 12:20

Au lendemain de la crise politique qui a ébranlé notre Mouvement à lautomne dernier, il est apparu plus que nécessaire de réformer, et rapidement, les statuts qui régissent l'organisation de l'UMP afin de la rendre plus claire, plus solide et plus transparente.

Un groupe de travail, dite Commission des Statuts, réunissant toutes les sensibilités de lUMP et co-présidé par Jean-François Copé et François Fillon y a donc travaillé pendant trois mois. J'ai eu l'honneur, avec Hugues Portelli, d'en faire partie.

Dans la deuxième quinzaine du mois de juin, vous serez appeléà vous prononcer par un vote sur ces nouveaux textes. Pour éclairer votre choix, je pense utile de vous transmettre une synthèse de ces propositions.

 

 

1. LES PRINCIPALES PROPOSITIONS DE REFORME INTERNE

  • Les adhérents, acteurs de la démocratie dans lUMP

Création d’une initiative militante sur des questions d’intérêt national en vue d’un débat en Conseil National. Pour être recevable cette initiative doit être sollicitée pas au moins un quart des membres du Conseil national, après avis de la Commission permanente consultative des statuts.

Représentation et organisation des mouvements (Droite forte, Droite Populaire, Droite sociale, France Moderne et Humaniste, les Gaullistes) au sein du Bureau Politique.

  • Le candidat de lUMP à l’élection présidentielle

Le candidat UMP à l’élection présidentielle sera soit le Président de la république sortant s’il est UMP, soit le candidat vainqueur de la primaire ouverte.

  • La Haute Autorité

L’élection du Président de l’UMP et l’organisation de la primaire seront toutes entières organisées et contrôlées par une nouvelle instance : la Haute Autorité de l’Union, indépendante de la direction de l’UMP.

Elle sera composée de 9 membres, 5 issus de l’UMP, 4 extérieurs à l’UMP, choisis pour leurs compétences juridiques parmi des personnalités offrant toutes garanties d’indépendance.

  • Un nouveau rythme pour les élections internes à lUMP

Le Président de l’UMP est élu pour 5 ans.

Les Présidents départementaux, les comités départementaux, les comités de circonscription et les délégués de circonscription sont élus pour 2 ans et demi.

 

2. LELECTION DU PRESIDENT DE LUMP

Si le Président de la République est issu de l’UMP, il en est de fait le Président et l’UMP est dirigée  par un Secrétaire générale élu par le Conseil national.

 

Si le Président de la République n’est pas issu de nos rangs, l’UMP élit un Président pour cinq ans, incarnant pour la durée du quinquennat la direction du principal parti d’opposition.

Les différentes étapes de la procédure conduisant à l’élection du Président de l’UMP ont été repensées :

  • Pour être candidat, il faudra réunir le parrainage d’au moins 1 % des militants répartis sur au moins 15 fédérations départementales et au moins 5 % de parlementaires à jour de cotisation;
  • Une stricte égalité entre les candidats sera garantie;
  • La Haute Autorité de l’Union garantira la régularité du scrutin.

 

 

 3. UNE PRIMAIRE OUVERTE POUR DESIGNER LE CANDIDAT A LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

  • Une primaire doublement ouverte

Si le Président de la République sortant n'est pas UMP, les Statuts de l’UMP prévoient que le candidat à la présidence de la République que l’UMP soutiendra soit désigné à l’occasion d’une primaire ouverte à l’ensemble des citoyens qui acceptent d'adhérer à la Charte des Valeurs de l'UMP et à laquelle des partis politiques autres que l’UMP peuvent demander à prendre part.

  • Les conditions pour être candidats à la primaire

Les candidatures sont soumises à 2 conditions cumulatives:

- Recueillir 5% des membres d’un des collèges suivants

  • Parlement français et Parlement européen,
  • Conseils régionaux et départementaux,
  • Maires
  • Membres du Conseil National n’appartenant pas aux catégories précédentes.

- Réunir en plus le soutien de dix membres dans les 3 autres collèges.

Dans l’hypothèse où un membre de la direction de l’UMP souhaite présenter sa candidature, il est tenu de démissionner de ses fonctions dès réception de sa déclaration d’intention par la Haute Autorité.

 

 

Voici donc mis en lumière les grandes lignes des nouveaux statuts de l'UMP qui permettront à notre famille d'atteindre avec succès les objectifs à la fois de modernité, d'efficacité et de démocratie, caractéristiques de tout grand parti de Gouvernement.

Cest surtout la garantie que le Président de lUMP et notre candidat à l’élection présidentielle bénéficient dune légitimité forte et incontestable derrière laquelle notre famille politique toute entière se réunira pour porter son candidat à la victoire.

 

Axel PONIATOWSKI

Président de la Fédération

Député

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nous contacter

Alexandre PUEYO

Conseiller départemental de Cergy 2

Responsable des Républicains-Cergy

 

Me suivre sur :

www.alexandre-pueyo.fr

Profil Facebook : pueyoalex

Page Facebook : pueyoalexandre

Twitter : @alexandrepueyo

 

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Page "Les Républicains - 10ème circonscription du Val d'Oise"

Recherche