Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 12:09

Cergy : Thierry Sibieude "pied au plancher" 

Le chef de file de l'opposition cergyssoise a lancé sa campagne samedi dernier. Objectif du candidat de "la droite et du centre" : mettre fin au "système" socialiste

Publication : 27/03/2013


Thierry Sibieude sera le candidat de "la droite et du centre" en mars 2014.

Thierry Sibieude sera le candidat de "la droite et du centre" en mars 2014.


Derrière son pupitre, il s’agite comme à ses plus belles heures. Cette fois, c’est sûr, Thierry Sibieude est vraiment de retour. Samedi dernier, le conseiller général de Cergy Nord et chef de file de l’opposition cergyssoise, a lancé sa campagne depuis l’Eisti. Au même endroit qu’il y cinq ans, quand il avait défié Dominique Lefebvre dans la course à la mairie de Cergy. À un an des élections municipales, l’élu Pr, qui sera soutenu par l’Ump et l’Udi, récidive avec la ferme intention de débarrasser Cergy du «système» socialiste. Sur sa route, Thierry Sibieude trouvera Jean-Paul Jeandon (Ps), ex-premier adjoint devenu maire en janvier dernier. Un adversaire sur lequel le candidat de «la droite et du centre» émet des doutes. «C’est à se demander si le costume n’est pas trop grand pour ce collaborateur zélé, toujours aux ordres». Avant lui, les caciques de la droite valdoisienne avaient déjà rhabillé pour le printemps et les saisons suivantes le successeur de Dominique Lefebvre.

 

«Combattant»

 

«Le moment de Thierry Sibieude est venu. En face, il y a une équipe usée et un maire intérimaire», a lâché Axel Poniatowski, le président de l’Ump valdoisienne. «On va passer de quelqu’un qui n’a pas envie, je ne parle pas de l’intérimaire, a quelqu’un qui a envie», a dit Philippe Houillon, le maire Ump de Pontoise qui avec la candidature de Thierry Sibieude entrevoit «la vie qui revient à Cergy» et la fin de l’ère «socialo-mégalo-bureaucratique sans grande vision au-delà du béton». Le béton, Thierry Sibieude n’a pas manqué d’en parler. «Il faut stopper la vague de béton qui menace d’emporter définitivement tous les équilibres urbains de notre ville. (…). Je ne veux pas de ce Cergy qu’ils nous construisent. Ville dortoir, ville sans gloire, ville sans espoir». Mais «le combattant» en «reconquête» a aussi évoqué le Rer A, «symbole de la faillite du système en place» et promis «un choc d’attractivité» pour la ville préfecture. «Je veux que le quartier de Cergy-Préfecture devienne certes un grand centre mais surtout Cergy Universités. C’est-à-dire un quartier dédié à l’apprentissage, à la recherche, à l’intelligence, à l’innovation technique mais aussi sociale». Le choc d’attractivité, c’est aussi selon le prof de l’Essec repenser le développement économique et l’emploi à Cergy. «Il n’y a eu aucune construction d’immeubles de bureaux de plus de 5 000 m2 à Cergy depuis 1992. Le taux de chômage est élevé, notamment chez les jeunes et il augmente chaque mois très vite et de plus en plus vite, trop vite». À un an de l’échéance, la droite cergyssoise est prête. «Cette campagne, nous allons la mener à fond. Pied au plancher. Ensuite, nous prendrons de la vitesse. Après, nous accélérerons». Thierry Sibieude a retrouvé du souffle.

 

Par Jérôme Cavaretta

http://www.gazettevaldoise.fr/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP Cergy - dans Articles de presse
commenter cet article

commentaires

Nous contacter

Alexandre PUEYO

Conseiller départemental de Cergy 2

Responsable des Républicains-Cergy

 

Me suivre sur :

www.alexandre-pueyo.fr

Profil Facebook : pueyoalex

Page Facebook : pueyoalexandre

Twitter : @alexandrepueyo

 

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Page "Les Républicains - 10ème circonscription du Val d'Oise"

Recherche