Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 11:25

Un Agenda 21 incohérent dans le temps

 

Ainsi, il avait déjà été voté par le Conseil municipal de Cergy :

Un Plan Local d’Urbanisme + Un Plan Local de l’Habitat + Un Plan de Déplacement

 

Nous pensons que le Maire a fait les choses à l’envers car l’Agenda 21 est un texte qui fixe la politique à suivre par la ville et qui devrait primer sur les 3 plans cités, ces plans auraient donc dû en découler.

L’Agenda 21 doit être le document fédérateur duquel découle toutes les actions qui doivent être faites pour répondre aux enjeux environnementaux de notre époque.

 

Par exemple le récent Plan Local d'Urbanisme (PLU) est en contradiction avec l’Agenda 21 :

En effet, l’Agenda précise qu’il faut réduire les circuits d’approvisionnement et de consommation afin de faire diminuer les coûts carbone des trajets. Or, dans le PLU le Maire socialiste de Cergy supprime la zone d'agriculture périurbaine de la Plaine des Linandes. Où est la cohérence ?

 

L’Agenda 21 précise également qu’il faut réduire la distance domicile/emploi afin de minimiser les coûts carbone. Dans le dernier PLU le Maire de Cergy supprime le zone d’activité économique à Cergy-Saint-Christophe. Où est la cohérence ?

 

Voir nos articles sur le sujet en cliquant ICI, ICI ou ICI

 

Des axes de travail peu clairs

 

Les axes sont :

L'efficacité sociale et organisationnelle

L'efficacité économique / bonne gestion des moyens

L'efficacité environnementale, qualité de l’environnement et du cadre de vie

 

Mais aucune précision n’est apportée sur la définition des actions qui seront sélectionnées dans l’Agenda 21. Faut-il un seul critère, en faut-il 2 ou bien 3 ?

 

Pour nous, la définition précise de ce qui doit se trouver dans l’Agenda 21 doit offrir une vision moins « fourre tout » de ce document et donc permettre une appropriation plus profonde dans la population Cergyssoise, pour être un vecteur majeur de transformations comportementales.

 

Des objectifs qui ne seront que partiellement atteints

 

En regardant le bilan carbone des services de la ville et du territoire, nous trouvons une évaluation de 3 100 tonnes de CO² annuelles.

Si les Cergyssois émettent 98 000 tonnes de CO² par an ( 1,7 tonnes habitant), rappelons que :

  • En 2020 il faudra réduire ces émissions Cergyssoises de 20% soit 1,36 tonnes par habitant.

  • En 2050 il faudra réduire ces émissions de 75% soit 0,43 tonnes par habitant.

 

On se rend compte de l’ampleur de la tâche à accomplir pour respecter les engagements de la France en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

 

Avec le plan du Maire de Cergy, la réduction espérée est de 1 100 tonnes pour le territoire de Cergy, soit une diminution de 1,12% en 2014. Nous sommes donc loin du compte et de la réduction des 20% demandée à l’horizon 2020 ! Car en suivant la même trajectoire, la baisse ne serait que de 3,6%.

A ce stade il n'est plus utile de parler de la réduction des 75 % escomptées en 2050...

 

Heureusement, si l’on regarde les chiffres de la réduction des gaz à effet de serre pour l’ensemble des services municipaux c’est 412 tonnes qui ne seront plus produites sur 3 ans. La baisse devrait donc être de 13% en 2014. Enfin une bonne décision pour atteindre voir même dépasser les 20% en 2020.

 

Mais la vraie question qui se doit d’être posée : Même si la Mairie de Cergy est exemplaire sur le plan de la réduction des gaz à effet de serre, est-ce que cela suffira à amorcer une spirale vertueuse pour entraîner toute la ville ? Nous n'en somme vraiment pas sûr...

 

Les Nuisances sonores oubliées

 

En matière de lutte contre le bruit, les socialistes voudraient uniquement parler des actions de police municipale pour des désordres sur la voie publique ou à l’intérieur des immeubles. Il n’y a rien sur les gestes à faire en matière d’isolation phonique, tant concernant les nuisances sonores aériennes, qu’en « bruit d’impact » lors de la réalisation ou de la réhabilitation de l’immobilier. Nous rappelons que c’est un axe qui est pris en compte dans le HQE (Haute Qualité Environnemental) mais qui est trop souvent négligé. Pourtant, selon nous, la qualité de vie dans l’immobilier passera en priorité par la qualité de ce critère d’isolation phonique et c’est au tout départ de l’étude que ce critère doit absolument et impérativement être pris en compte dans les règlements d’urbanisme de la ville.

 

Tout cela n’est pas sans rappeler également le front de logements que la municipalité socialiste veut construire au plus près de l’A15 sur la plaine des Linandes. Signalons simplement que le long des autoroutes urbaines la tendance est d’éloigner les constructions à plus de 100 mètres ou pour celles qui sont déjà construites de mettre en place des murs « antibruit ». Nous espérons que le vote de cet Agenda 21 fera évoluer les positions de la Mairie sur cette affaire. Dans le cas contraire les futurs habitants des logements construits le long de l’A15 devront vivre fenêtres fermées à cause du bruit de passage des 120 000 voitures par jour. Où est la qualité de vie et le développement durable dans ces constructions ?

 

Voir nos articles sur le sujet en cliquant ICI, ICI ou ICI

 

Des évaluations parfois contestables

 

Il est indiqué que le patrimoine de la ville représente près de 200 000 m² et que ce patrimoine émet 900 tonnes de CO² par an. Soit un ratio de 4,5 Kg de CO²/ m² et par an.

C’est un chiffre très faible car dans les bilans énergétiques que l’on fait généralement les meilleures émissions sont rarement inférieures à 6 Kg de CO² / m². Si ces 4,5 kg sont la réalité nous ne voyions pas avec quelles méthodes nous pourrons réduire des émissions carbone qui sont déjà très très basses.

 

Pourtant dans les résultats attendus du plan climat il est annoncé un gain de 7% par la sensibilisation et un gain de 15% grâce à l’optimisation des travaux soit au total 22%. Si vraiment nous sommes à 4,5 Kg de CO²/m² et par an, ces objectifs ne seront pas tenables.

 

Des mesures d'ondes électromagnétiques que nous voudrions plus précises

 

Dans les mesures concrètes nous trouvons « l’élaboration d’un plan municipal d’exposition aux ondes ». Nous espérons que ce plan englobera entre autre les ondes électromagnétiques et que nous aurons sur Cergy une campagne de mesure sur la plaine des Linandes (traversée par des lignes à hautes tension) avant l’urbanisation de cette zone.

 

 

Malgré tous ces défauts nous reconnaissons à cet Agenda 21 une grande qualité : c’est celui d’exister ! Il trace aussi des perspectives d’amélioration concrètes, et pourra être retravaillé perpétuellement par de nouvelles actions.

 

 

Pierre Léchaudé

Conseiller Municipal d'Opposition

Délégué UMP du Canton de Cergy-Sud

Partager cet article

Repost 0
Published by UMP Cergy - dans Vie municipale
commenter cet article

commentaires

Nous contacter

Alexandre PUEYO

Conseiller départemental de Cergy 2

Responsable des Républicains-Cergy

 

Me suivre sur :

www.alexandre-pueyo.fr

Profil Facebook : pueyoalex

Page Facebook : pueyoalexandre

Twitter : @alexandrepueyo

 

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Page "Les Républicains - 10ème circonscription du Val d'Oise"

Recherche