Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 14:18
Le feu couvait depuis longtemps. L’actualité dramatique du début d’année a détourné l’attention du mal qui ronge la gauche depuis des mois voire des années. La gauche ? Non, les gauches. Qu’il s’agisse de postures politiciennes en vue du congrès du PS, de la volonté d’exister en tant que courant comme aiment à se présenter les désormais célèbres frondeurs, ou qu’il s’agisse tout simplement d’un « sauve-qui-peut » de la part de députés socialistes qui sentent se rapprocher la sanction du peuple, bien peu de choses semblent réunir cette gauche émiettée, à part peut-être le laxisme de Mme Taubira.
 
L’utilisation du 49.3 est un aveu d’échec cuisant pour Manuel Valls. C’est reconnaître, officialiser même, qu’il n’a plus de majorité à l’Assemblée nationale. C’est reconnaître son impuissance à convaincre son propre camp et en être réduit à imposer un texte à la Représentation nationale qui majoritairement n’en veut pas. Au-delà de la gauche, c’est un échec personnel pour le Premier Ministre qui jusqu’à présent pensait que les gros bras et coups de menton suffiraient à faire rentrer les récalcitrants dans le rang. Présomptueux et orgueilleux. Deux péchés en réalité mortifères pour l’autorité du Premier Ministre.
 
Il se croyait fort, ses troupes lui ont prouvé qu’il était faible.
 
Et la droite dans tout ça ? Soyons clairs, la loi Macron n’est pas la pire loi de la gauche. Certaines dispositions en soi ne sont pas choquantes. Mais faire croire que cette loi est suffisante et répond aux difficultés économiques et structurelles de la France est un leurre. Faire croire aux Français qu’avec cette loi la France se dote des outils pour juguler le chômage de masse est une escroquerie. Le cautionner en votant ce texte aurait été irresponsable voire dangereux car aurait laissé entendre que nous nous contentons de ces quelques mesures alors que la France a besoin d’une thérapie de choc !
 
Il était de notre responsabilité de ne pas voter ce texte, de même qu’il est de notre responsabilité de voter la motion de censure contre le Gouvernement afin de marquer non seulement notre désapprobation mais également notre exaspération devant la situation dans laquelle la gauche a plongé notre pays. Qu’a-t-elle fait depuis deux ans et demi ? Pas besoin de faire de la littérature, les chiffres parlent malheureusement d’eux-mêmes : un demi million de chômeurs supplémentaires, portant le chômage de masse en France à plus de 3 millions et demi, une dette abyssale de 2 000 milliards d’euros, avoisinant les 100% du PIB, un matraquage fiscal sans précédent de 40 milliards d’euros d’impôts supplémentaires avec pour conséquence une baisse du pouvoir d’achat des Français de 1 500 € par an en moyenne, du jamais vu depuis 50 ans, une croissance atone alors que nos voisins connaissent la reprise, un déficit commercial de 5,8 milliards et des investissements, notamment de la part des collectivités locales qui sont asphyxiées, qui s’effondrent (-7,4%) et la liste n’est pas finie.
 
Alors oui, l’UMP non seulement est dans son rôle en refusant de rentrer dans le jeu de la médecine cosmétique mais c’est son devoir de s’opposer à une politique menée par la gauche qui au mieux ne fait que retarder les échéances, au pire fait s’accélérer le décrochage du pays.
 
Axel Poniatowski
Député et Président de la Fédération UMP du Val d'Oise
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nous contacter

Alexandre PUEYO

Conseiller départemental de Cergy 2

Responsable des Républicains-Cergy

 

Me suivre sur :

www.alexandre-pueyo.fr

Profil Facebook : pueyoalex

Page Facebook : pueyoalexandre

Twitter : @alexandrepueyo

 

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Page "Les Républicains - 10ème circonscription du Val d'Oise"

Recherche