Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 09:40
Tribune de Valérie Pécresse, NKM, François Fillon, Patrick Devedjian, et Gilles Carrez, Axel Poniatowski, Philippe Houillon...
 
En proposant de mettre en place un Passe Navigo unique à 70 € le 1er octobre 2015, à deux mois des élections régionales, le gouvernement et la région Ile-de-France présidée par Jean-Paul Huchon, ont fait un cadeau empoisonné aux Franciliens.
 
C'est un cadeau empoisonné car cette mesure coûte 550 millions d'euros (M€) par an. Compte tenu de la hausse du versement transport que vient de décider le Parlement, il reste 300 M€ par an à trouver pour financer ce Passe.
Jean-Paul Huchon nous dit que la région paiera, en redéployant ses crédits. Qui peut le croire alors que les dépenses régionales n'ont cessé d'augmenter depuis son arrivée à la tête de la collectivité il y a 16 ans. Rappelons que 300 M€, c'est 12 % des crédits de fonctionnement de la région, c'est aussi deux fois le budget qu'elle consacre chaque année à la rénovation des lycées. Qui peut en un an économiser autant ? Va-t-il licencier des fonctionnaires ? Va-t-il arrêter de chauffer les lycées ?
 
La vérité, c'est que le Passe à 70 € va immanquablement se traduire par des impôts en plus et des investissements en moins.
 
Couper 300 M€ par an dans les investissements, c'est condamner le Grand Paris et la modernisation des transports au moment où la filière ferroviaire française et ses 15.000 emplois sont en péril. Mettre en place le Passe à 70 €, c'est se priver des ressources qui permettraient, en 10 ans, de rénover toutes les lignes de RER. Un an de financement de ce Passe suffirait à financer l'électrification de la ligne Paris-Provins attendue depuis des décennies. D'ores et déjà, l'argent manque. Le prolongement de la ligne 11 à l'est et de la ligne E du RER à l'ouest sont de plus en plus incertains faute de financements.
 
Le Passe à 70 €, c'est aussi une mesure anti-emploi. Le versement transports est une taxe patronale qui est assise sur les salaires versés par les entreprises et les collectivités publiques de plus de 9 salariés de Paris, de la petite couronne et des principales communes de la grande couronne. C'est un impôt masqué sur le pouvoir d'achat car pour payer la hausse du versement transports, elles n'auront d'autre choix que de sacrifier les augmentations de salaires ou de freiner les recrutements. Est-ce réellement ce que nous voulons alors que pour la première fois le chômage augmente plus vite en Ile-de-France que dans le reste de la France ?
 
Les entreprises l'ont bien compris. Le MEDEF Ile-de-France et la CGPME ont publiquement dénoncé le Passe à 70 € et marqué leur incompréhension face à la position de la Chambre de commerce et d'industrie. Il est vrai que depuis 2012, les entreprises franciliennes ont été plus que largement sollicitées. Avec un milliard d'euros de taxes supplémentaires, en plus de toutes les mesures nationales, elles ont subi un véritable « martyr fiscal », pour reprendre l'expression du président de la commission des finances de l'Assemblée nationale, Gilles Carrez.
 
Avec le Passe à 70 €, à la fin, tout le monde est perdant.
 
C'est une mesure profondément injuste, faite pour...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nous contacter

Alexandre PUEYO

Conseiller départemental de Cergy 2

Responsable des Républicains-Cergy

 

Me suivre sur :

www.alexandre-pueyo.fr

Profil Facebook : pueyoalex

Page Facebook : pueyoalexandre

Twitter : @alexandrepueyo

 

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Page "Les Républicains - 10ème circonscription du Val d'Oise"

Recherche