Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 13:54
Le 29 novembre 2014, l’UMP aura mis fin à la période la plus pénible de son histoire.
 
L’élection de Nicolas Sarkozy, après une campagne digne et un scrutin qui s’est parfaitement déroulé, permet au premier parti d’opposition d’envisager l’avenir en se concentrant sur ce qui aurait dû rester sa mission première : combattre sans relâche la politique de la gauche qui conduit notre pays à la ruine.
 
Qu’il s’agisse d’Hervé Mariton, de Bruno Le Maire et bien entendu de Nicolas Sarkozy, chacun a montré durant cette campagne la force de son engagement tout en respectant l’adversaire, mais aussi les différentes lignes de réflexion sur lesquelles un grand parti comme le nôtre doit se positionner, de manière intelligente et claire.
 
L’élection de Nicolas Sarkozy, avec un score net de 64,5% réunissant 100 000 votants, donne au nouveau Président de l’UMP une légitimité incontestable qui sans elle rendrait impossible toute reconstruction de notre famille de manière sereine et apaisée. Cette légitimité renforce par ailleurs la voix et le poids de l’opposition dans son combat contre le Gouvernement et sa majorité bringuebalante.
 
Le bon score de Bruno Le Maire est également le gage d’une UMP rassemblée, bien sûr en termes de personnalités, mais également sur le plan des idées, l’UMP ne devant pas être une caricature d’elle-même soumise aux critiques récurrentes de dérive droitière. Une UMP rassemblée dans son organisation, une UMP équilibrée dans son projet, c’est l’UMP que nous attendons. Alors bien entendu cela suppose que tout le monde s’attèle à la tâche, sincèrement, convaincu qu’une UMP en ordre de marche, qui organisera des primaires ouvertes pour désigner le candidat de la droite et du centre aux élections présidentielles de 2017 est la meilleure garantie du succès, pour tous.
 
Mais comme le rappelait Nicolas Sarkozy dimanche soir, avant 2017 il y a 2016 et avant 2016 il y a 2015. Et en 2015, nous avons les élections départementales en mars puis régionales en décembre. Ces élections non seulement seront un test supplémentaire après les municipales de 2014 de notre capacité à offrir une alternative politique, à ancrer le Val d’Oise puis l’Ile-de-France à droite et ainsi leur donner un nouveau souffle et une nouvelle ambition. Le comité départemental se réunira à cette fin le 9 décembre à MERIEL pour investir nos candidats aux élections départementales.
 
L’élection du Président de l’UMP est la première étape de cette reconstruction tant attendue. A nous tous maintenant de prouver que notre famille politique, quel que soit son nom futur, est digne de retrouver la confiance des Français
 
 
Axel Poniatowski
Député et Président de l'UMP 95

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nous contacter

Alexandre PUEYO

Conseiller départemental de Cergy 2

Responsable des Républicains-Cergy

 

Me suivre sur :

www.alexandre-pueyo.fr

Profil Facebook : pueyoalex

Page Facebook : pueyoalexandre

Twitter : @alexandrepueyo

 

Nous écrire : lesrepublicains.cergy@gmail.com

sur Facebook : Groupe "Les Républicains Cergy"

Page "Les Républicains - 10ème circonscription du Val d'Oise"

Recherche